Gračanica: enclave serbe au Kosovo

Les chants des sœurs s’élèvent et se répercutent sur les voûtes, l’encens dispersé de droite à gauche par le pope remplit doucement la nef. Les rares fidèles s’avancent vers les icônes, les embrassent, puis se recueillent longuement.

Nous sommes au Monastère de Gračanica, l’un des plus importants centres spirituels de l’Église orthodoxe serbe au Kosovo.

Monastère de Gračanica - par Pierre Bonifassi (2008)

Bâti au cours du XIVème siècle, ses murs intérieurs sont intégralement recouverts de fresques représentant les scènes de la Bible ainsi que la dynastie royale serbe. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, une vingtaine de sœurs font revivre le Monastère, devenu, depuis les affrontements de 1999, le siège épiscopal de l’évêque de Raška et Prizren. Depuis 2004, protégé par les militaires de la KFOR, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Monastère de Gračanica est devenu, au fil du temps, un îlot orthodoxe en plein cœur du Kosovo albanais. C’est l’une de ses enclaves serbes vivant, de fait, à contre-courant du reste du pays.

La ville de Gračanica, compte(rait) aujourd’hui 13 000 habitants et est située à une petite dizaine de kilomètres au sud de Pristina. La guerre de 1999 a fait sortir la ville de sa tranquillité rurale pour servir de refuge aux Serbes chassés de Pristina, ainsi que de centre administratif pour l’ensemble de la communauté serbe du Kosovo (70000 personnes, hors pointe nord du pays). Ici, le serbe et l’alphabet cyrillique prévalent sur l’albanais, tout comme le dinar serbe sur l’euro et, bien sûr, la « Jelen Pivo » (bière serbe) sur la Peja albanaise. Mais pour combien de temps encore?

Monastère sous protection de la KFOR - par Pierre Bonifassi (2008)

L’avenir de l’enclave, en tant que telle, reste en effet très incertain. Si les drive-by shootings de 1999 sont loin, et si les pogroms anti-serbes de 2004 à Prizren n’ont pas eu de répercussion sur la ville, Gračanica ne pourra résister longtemps au développement albanais du Kosovo. Le Monastère offre, bien sûr, un éclairage unique sur l’héritage orthodoxe de la ville et du pays, il offre une protection certaine à cette communauté: le trésor architectural et historique qu’il représente a notamment permis à la ville d’être partiellement épargnée au cours des dernières années, grâce notamment à une forte présence militaire internationale. Toutefois, comme l’ensemble des enclaves serbes du Kosovo, elle ne pourra se développer longtemps à contre-courant du reste du pays.

La communauté internationale souhaite construire au Kosovo, comme dans le reste des pays des Balkans, une société multi-ethnique, respectant les droits et la représentation des minorités. La question des enclaves serbes relève alors d’une importance primordiale: permettent-elles d’assurer la multi-ethnicité du pays ou, au contraire, favorisent-elles le développement du communautarisme? Au final, quelle forme doit prendre l’intégration des minorités au sein de la population albanaise? La tendance est, de fait, à l’uniformisation du territoire kosovar.

Le Monastère, quant à lui, splendide et envoûtant, demeure.

Pierre Bonifassi

Publicités

5 Commentaires

Classé dans A la découverte de..., Kosovo/Serbie, Minorités, Religion

5 réponses à “Gračanica: enclave serbe au Kosovo

  1. Victoire

    Tiens! il me dit quelque chose ce monastère!

  2. Pingback: Les villes de Mitrovica « Le Chant des Merles

  3. Pingback: Elections anticipées 2010: Les clés du scrutin | Kosovo: regard et perspectives

  4. Pingback: Elections 2010: l’agenda politique international n’attend pas | Kosovo: regard et perspectives

  5. Pingback: Élections 2010: l’agenda politique international n’attend pas - Kosovo: Le Chant des Merles sur le Monde | par Pierre Bonifassi - Blog LeMonde.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s