Archives de Tag: ONU

Cour internationale de Justice – Kosovo: une indépendance légale pour une dépendance totale

On attendait un avis consensuel, suffisamment flou pour que Belgrade et Pristina puissent se déclarer vainqueurs du combat diplomatique. Un jugement oscillant entre « légalité problématique » et « illégalité légitime » qui aurait permis de ne pas trancher définitivement une question très épineuse. Au contraire, l’avis de la Cour internationale de Justice (CIJ), présenté ce jeudi à La Haye, est étonnamment clair et sans appel. L’indépendance du Kosovo, déclarée unilatéralement en février 2008, « ne viole aucune règle applicable au droit international ». Elle est donc jugée légale, sans réserve.

Une victoire nette pour Pristina, mais qui ne devrait cependant pas changer fondamentalement la donne. Le Kosovo demeure totalement subordonné, politiquement et économiquement, à la communauté internationale.

La Cour internationale de Justice, chargée de trancher les différends entre les États, avait été saisie en octobre 2008 par la Serbie, afin de savoir si la déclaration d’indépendance était « conforme au droit international ». L’avis rendu par la CIJ n’est pas contraignant pour les États membres des Nations Unies, la Serbie et les opposants à l’indépendance du Kosovo ne sont donc pas tenus de réviser leur position dans les jours à venir. En revanche, plus d’une trentaine d’États attendaient l’avis de la CIJ pour se prononcer sur la question. Aujourd’hui, 69 pays reconnaissent le Kosovo, parmi lesquels les États-Unis et 22 des 27 États membres de l’Union Européenne. Un chiffre qui devrait donc croitre dans les prochaines semaines.

Le Kosovo fete son independance, arborant les drapeaux kosovar, albanais et americain

Le Kosovo fête son independance, arborant les drapeaux kosovar, albanais et americain

Si l’indépendance du Kosovo paraît plus crédible à la lumière du jugement de la CIJ, ce dernier ne saurait convaincre les irréductibles opposants à Pristina. Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Kosovo/Serbie, Vie Politique

Roms: l’empoisonnement par passivité

Victime collatérale des affrontements de 1999, la population rom du nord du Kosovo subit aujourd’hui, selon l’OMS, l’un des plus grands désastres sanitaires et humanitaires de la planète. Avant la guerre, environ 8000 Roms vivaient dans un quartier de la périphérie de Mitrovica, appelé « Roma Mahalla ». Leurs habitations détruites et victimes de persécutions pendant les conflits, ils durent pour la plupart fuir à l’étranger. Toutefois, un millier de Roms sont restés dans la région et ont été contraints de s’installer, au début des années 2000, dans différents camps de fortune: Cesmin Lug et Žitkovac, et Kablar.

Mitrovica et sa région tirent, historiquement, une grande partie de leur développement économique du complexe minier de Trepča. Cependant, les émissions de plomb, d’arsenic et de cadmium qui en sont issues ont provoqué, au fil des années, une très forte pollution des terres et de l’air. C’est pourtant à quelques centaines de mètres de ce complexe que se sont bâtis deux des trois camps roms.

Habitations de Roma Mahalla en ruines

Les conséquences sont dramatiques. Le plomb, très toxique, pénètre rapidement dans le sang, les muscles, et en cas de longue exposition, dans les os et les dents. Dans ce cas, l’organisme peut mettre jusqu’à trente ans pour l’éliminer. Il engendre des séquelles cérébrales, touche les systèmes nerveux et reproducteur, provoque, chez l’enfant, des retards de développement physiques et mentaux. Les enfants sont particulièrement touchés, absorbant de fortes quantités de plomb par les jeux en plein air, une alimentation contaminée, et par l’allaitement. Dans ces camps, le taux de mortalité est bien plus élevé que la normale.

Lire la suite

4 Commentaires

Classé dans Minorités, Vie Politique